Blog categories

Comments

Pourquoi le diamant brille-t-il ?

Très connu, le diamant est la reine des pierres précieuses.

Image module

Pouvant être de toutes les couleurs, le diamant brille aussi par son éclat exceptionnel et ses feux arc-en-ciel. D’une dureté de 10, dernier échelon de l’échelle de Mohs qui sert de référence pour estimer la dureté des minéraux, le diamant ne peut être rayé que par lui-même. Entouré de mythes et de légendes, on a de tout temps cherché à percer le mystère de son incroyable éclat. Alors, pourquoi le diamant brille-t-il ? Voici quelques éléments pour mieux comprendre les origines de l’éclat de la plus célèbre des gemmes.

Qu’est-ce que la taille brillant pour un diamant?

 

La taille brillant désigne une façon de tailler le diamant qui contribue à lui conférer son apparence et ses qualités de réflexion de lumière. La taille brillant correspond en réalité à la taille ronde qui est la plus connue et la plus répandue. Cette taille est même devenue le symbole du diamant parfait. C’est effectivement celle dont les proportions sont les plus harmonieuses, proches de la perfection pour tous les spécialistes des pierres précieuses, du diamantaire au joaillier en passant par l’amateur éclairé.

La qualité de la taille du diamant, c’est-à-dire le respect des proportions idéales, la qualité de la symétrie des facettes ainsi que la finesse du polissage fait partie des critères 4 C.  Elle fait ainsi en sorte que la lumière qui rentre dans le diamant puisse en ressortir par la table. C’est ce qui va permettre de lui donner la brillance qu’on lui connaît aujourd’hui.

Quelles sont les différentes taille pour un diamant?

 

Bien sûr comme on peut le voir sur de nombreuses bagues, colliers, boucles d’oreilles, etc., le diamant peut être taillé dans bien d’autres types de taille comme la poire, la taille cœur, la taille marquise, la taille princesse…

Quelle est la différence entre un diamant et un brillant?

 

Un brillant est un diamant alors qu’un diamant n’est pas forcément un brillant. Vous saisissez la différence ? Tous les brillants sont des diamants, car le terme « brillant » fait référence à la manière dont la pierre précieuse est taillée. En revanche, comme nous venons de l’évoquer, le diamant peut être taillé de différentes manières, chacune mettant en valeur un aspect de cette merveilleuse gemme.

 

Quel est le prix d’un diamant?

 

Le prix d’un diamant varie en fonction de différents critères :

 

  • Le poids ;
  • La date ;
  • La forme de la taille ;
  • La pureté ;
  • La graduation de la couleur.

 

Il est donc impossible de donner un prix générique, car cela n’existe pas. On peut évaluer le prix d’un diamant après l’examen de chacun des critères.

Histoire de la taille brillant

 

On pourrait penser que la taille brillant du diamant que nous connaissons aujourd’hui a toujours existé. Seulement ce n’est pas le cas, car cette taille est née avec les avancées scientifiques et technologiques qui lui ont permis d’aussi bien sublimer le diamant.

 

Les diamants viennent historiquement d’Inde avec la mine très connue de Golconde ainsi que de l’île de Bornéo réputée pour ses diamants de couleur. Ce sont donc ces civilisations qui vont réfléchir en premier au facettage de ces pierres trouvées dans des gisements secondaires issus de l’érosion des gisements primaires. Ces pierres à la surface généralement dépolies et corrodées devront reprendre leur éclat par une mise en table ou polissage de la plus grande surface puis au mieux des facettes seront ajoutées.

 

En Europe, au Moyen-Âge s’organisent des corporations de tailleurs de gemmes. Elles seront officiellement reconnues à Paris en 1290. On constate alors une évolution du facettage des diamants qui devient plus complexe et aussi une volonté de rendre symétriques entre elles les facettes.

 

Au XVIIIe siècle se développera la taille Mazarin. En effet grand amateur d’art et de gemmes, le cardinal et ministre de Louis XIII financera la mise au point d’une taille du diamant. Une fois taillée la pierre formera un coussin arrondi à 34 facettes.

Également au XVIIe siècle en Italie, à Venise, Vincenzo Peruzzi développe la taille du diamant en ajoutant des facettes sur la couronne et sur la culasse de la pierre. Le diamant compte 58 facettes, nous sommes alors très proches des 57 facettes de la taille brillant moderne.

 

C’est au XXe siècle avec l’évolution des connaissances en optique et en cristallographie que Marcel Tolkowski en 1919 va définir la taille brillant moderne. Ce diamant comporte alors 32 facettes entre la table et le rondiste et 24 facettes entre le rondiste et la colette. On a alors les fameuses 57 facettes de la taille brillant moderne.

Marcel Tolkowski pose les proportions de la taille brillant moderne reconnue en Amérique du Nord.

 

En 1966, d’autres normes légèrement différentes des normes de Tolkowski vont faire leur apparition : les normes scandinaves de Tillander. Cette nomenclature sert de base à la taille brillant moderne avec des proportions table/couronne/facette légèrement différentes des normes énoncées par Tolkowski.

 

En 1978, l’International Diamond Concil (IDC) définit les normes qui donnent au diamant le plus de réfraction. Ces normes sont la combinaison de l’expérience professionnelle des diamantaires et de connaissances de scientifiques dans le domaine de l’optique.

Notre shopping bijoux