Skip to content

Actualité de la Joaillerie

Marchak: L'Âme Slave, L'Esprit De Paris

par Julie MIALET 12 May 2022

Joseph Marchak est né en 1854 dans un quartier populaire de Kiev, en Ukraine

A l’âge de 10 ans, Joseph Marchak vendait ses propres vêtements pour financer les frais de sa formation d’apprenti joaillier.

C’est en 1878 qu’il commence son métier d’artisan joaillier à Kiev, d’abord en tant que simple chaîniste. Puis il ouvre un petit magasin dans son quartier d’origine, avec l’argent de la dot de sa propre épouse. Son ascension est fulgurante, en seulement un an il va créer une Maison reconnue sur l’Avenue Kreshchatyk, l’équivalent ukrainien des Champs Elysées.

 

Quelques gouachés des bijoux d’exceptions

 

Ainsi, en un peu plus de vingt ans il devient l’un des joailliers les plus reconnus de l’Empire russe et fournisseur du Tsar Nicolas II et des grandes dynasties telles que la famille Romanov.

Sa renommée lui vaudra même le nom de « Cartier de Kiev » et d’être présenté comme le principal concurrent de Fabergé. Il devient alors le joaillier le plus prisé et célèbre de Russie. Et réussit à imposer son style à l’international, séduisant une clientèle française et américaine.

Parallèlement il remporte des prix, citons une médaille à l’exposition universelle de Chicago en 1893 et une à Angers en 1894.

La Carpe Koï, pendulette en onyx, corail, nacre, émail noir, jade et diamants, mouvement mécanique signé Vacheron Constantin et cadran en nacre, signée Marchak.

Au début de la Première Guerre Mondiale, les Marchak quittent la Russie pour rejoindre Paris et s’établir rue de la Paix.

Suite au décès de Joseph Marchak en 1920, son fils Alexandre reprend les commandes de la maison. Celui-ci renouvelle complètement la maison avec des pièces modernes, dans l’inspiration Art Déco tout en préservant l’âme russe. Alexandre sera l’un des premiers à créer des bagues cocktail. Ses créations colorées et extravagantes lui vaudront, notamment, un prix à l’exposition des Arts Déco en 1925.

Bague cocktail Marchak, turquoises, diamants, platine, or jaune

Ses bijoux s’inspirent surtout de la faune et de la flore, ils deviendront d’ailleurs une signature de la maison.

Broche Petit Moineau Marchak

 

Même après la mort de son père, Alexandre Marchak continue de s’inscrire dans la tradition russe. Il continue de fournir ses grands clients comme le roi du Maroc, Hassan II.

Comme ce porte bijou réalisé par Marchak pour Hassan II afin de l’offrir à Madame De Gaulle lors de sa visite officielle à Paris en 1963.

Cadeau du roi Hassan II pour Madame De Gaulle, réalisé par Marchak

Depuis 2020, c’est Dominique de Blanchard qui est à la tête de la maison.

Les créations Marchak sont souvent uniques ou limitées à seulement 5 exemplaires, chacune de couleurs et matières différentes. Marchak réinvente ses classiques et ses thèmes tout en préservant ses racines russes.

En plus des gemmes emblématiques de la Maison comme la turquoise, le saphir, le rubis ou encore le diamant, de nouvelles pierres et matières sont utilisées comme l’opale d’Australie, le titane, le verre ou encore le vison qui vont apporter de la modernité aux collections de joaillerie.

 

Oiseau Marchak sertie d’opales d’Australie

Boucles d’oreille Marchak poissons

 

Si vous êtes intéressés par les bijoux Marchak n’hésitez surtout pas à découvrir ce que les Pierres de Julie vous propose en boutique…

Nous sommes aussi disponibles pour toute expertise gratuite de vos bijoux Marchak, pour cela vous pouvez envoyer un mail avec vos photos à contact@lespierresdejulie.com.

Soyez les bienvenus dans notre boutique du village suisse du 15ème arrondissement parisien !

Article précédent
Article suivant

Thanks for subscribing!

This email has been registered!

Shop the look

Choisissez les options

Back In Stock Notification
Terms & Conditions
Les présentes Conditions Générales d’Utilisation sont à jour au 5 Novembre 2022

> Lire les CGV

The present General Conditions of Use are up to date on November the 5th 2022

> Read the GCU
this is just a warning