Dioptase

Au XVIIIeme siècle, le minéralogiste allemand Moritz Rudolph Ferber s’intéresse et étudie ce minéral qu’il considère (de manière erronée) comme de l’émeraude. C’est en 1797 que le minéralogiste français René Just Haüy démontre qu’il s’agit d’un minéral à part. Il s'agit d'un silicate de cuivre.

Les meilleurs gisements qui fournissent une pierre de qualité sont situés au Congo, en République Démocratique du Congo, mais aussi la Namibie, l'Angola, le Kazakhstan et ou encore l'Etat de l’Arizona aux Etats-Unis.