Blog categories

Comments

David Webb, le joaillier américain des années 60

Image module

David Webb, le joaillier américain des années 60

Né en Caroline du Nord en 1925, David Webb a d’abord servi comme apprenti orfèvre de son oncle. A 17 ans, il s’installe à New York où il séduit la haute société américaine.
Outre ses bijoux, il a également conçu des accessoires de mode et autres objets d’art.
Au sommet de la gloire dans les années 1960, le designer David Webb a profondément marqué la joaillerie américaine.
La « Première Dame » Jacqueline Kennedy lui avait commandé des presse-papiers comme cadeaux officiels de la Maison Blanche. Selon elle, il réincarnait l’orfèvre florentin Cellini tandis que la duchesse de Windsor voyait en lui un nouveau Fabergé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bijoux de Davis Webb allient élégance et parfaite maîtrise technique. Faisant appel à des artisans hautement qualifiés et experts en matière de sertissage de pierres précieuses et d’émaillage, les bijoux sont ornés de couleurs chatoyantes.
Ils sculptaient, par exemple, corail et jade pour obtenir des formes et motifs complexes du cristal de roche. L’or était martelé, ciselé, poli à la main pour obtenir une patine antique. Webb a même utilisé un alliage spécial pour s’approcher au plus près de l’électrum, mélange naturel d’or et d’argent très prisé à l’Antiquité.
Les motifs historiques provenant de Chine, du Mexique, de Grèce et d’Inde étaient beaucoup utilisés par Webb. Ses voyages ainsi que ses fréquentes visites au Metropolitan Museum of Art enrichissaient son inspiration. Il avait une réelle fascination pour les formes géométriques de l’art déco.

 

Les bijoux retracent l’évolution du style de l’artiste. Allant des variations florales des années 1950 à ce que le magazine Vogue a baptisé « le bestiaire fantastique » dans les années 1970.
Le designer a également collaboré avec certaines de ses clientes célèbres telles que Doris Duke, l’éditrice de mode Diana Vreeland ou Elizabeth Taylor pour lesquelles il réalisait des pièces uniques.

Photographiés par Richard Avedon ou Irving Penn et encensés par Vogue, Harper’s Bazaar et Town & Country, ses bijoux font la mode des années 1960. Ils apparaissent régulièrement dans les films hollywoodiens, portés entre autres par de grandes actrices Doris Day, Susan Hayward, ou encore Lana Turner.
L’année 1975 a été marquée par la mort prématurée de David Webb à l’âge de 50 ans.

 

Les rênes de l’entreprise seront reprises par la présidente de sa société, Nina Silberstein, qui continue à travailler avec les croquis de David Webb et à les ré-interpréter.
En 2009, la société est rachetée par Mark Emanuel et Robert Sadian.
Depuis lors, ces nouveaux propriétaires utilisent près de 40 000 dessins et croquis pour redonner vie à de nombreux bijoux et font perdurer le style David Webb !

 

Credit : www.davidwebb.com

Notre shopping bijoux

Pin It on Pinterest

Share This