WE du 1er Mai: nous serons fermés le samedi 29 avril, dimanche 30 avril et lundi 1er Mai /Labor Day WE: shop will be closed on saturday the 29th of april, sunday the 30th and monday the 1st of May

Gemme chauffée ou non chauffée?

Chauffé ou non  chauffé?
Certains d'entre vous se poseront cette question lors de l'achat d'une pierre précieuse ou fine.
Depuis toujours l'homme a chauffé les pierres pour augmenter la qualité de la couleur ou de la transparence, en effet, le traitement thermique provoque des altérations dans la structure physique et chimique de la gemme et améliore la couleur ou la pureté des pierres gemmes.

C'est un procédé stable et absolument toléré sur le marché des pierres fines et précieuses. Cela fait parti des usages de la profession.

Ainsi le traitement thermique des corindons (rubis et saphirs) est pratiqué depuis maintenant plusieurs centaines d'années.
Actuellement, presque tous les rubis et la majorité des saphirs produits sur le marché sont traités thermiquement. Le traitement thermique des corindons est utilisé depuis des siècles et c'est pour cela qu'il est considéré comme une pratique courante et même un usage traditionnel. 
 

Ces dernières décennies, suite à l'invasion des " pierres chauffées" sur le marché (quelques 95% des corindons), certains puristes se sont mis à la recherche de pierres non modifiées thermiquement par la main de l'homme.
C'est ce que l'on appelle plus communemment les pierres "non chauffées".
Un rubis ou saphir non chauffé, avec certificat d’authenticité, va voir son prix augmenter d'autant plus rapidement que la couleur est belle et la pierre importante.

A contrario, ce n'est pas parque qu'un saphir ou rubis sont "chauffés" qu'il ne faut pas s'y intéresser.
Il existe de magnifiques pierres traitées thermiquement, dont la couleur n'a rien à envier à une pierre "non chauffée".

N'oubliez pas qu'il faut avant tout acheter une pierre suite à l'émotion qu'elle vous procure...et à votre budget!

Autant, le traitement thermique n'a pas besoin d'être mentionné sur le certificat autant certains traitements récents se doivent de l'être.
Ces traitements dits spécifiques, par diffusion, bombardement, huilage coloré, remplissage par des résines, résultent de nouvelles techniques d'élaboration.

Concernant les émeraudes, ces pierres ne peuvant être chauffées dû à leur trop grande fragilité, la profession tolère ce que nous appelons "l'huilage".
L'huilage est destiné à remplir les cavités ou fissures ouvertes en surface par les inclusions, grâce à une huile incolore.

A propos de l'auteur

Julie Cailleux Mialet dirige une galerie d'art, La Tour Camoufle, au Village Suisse à Paris, spécialisée en meubles, objets et tableaux des 18ème et 19ème siècles. Parallèlement à cette activité, sa passion pour la gemmologie et les pierres précieuses l’a poussé à suivre un cursus de formation de 4 ans en gemmologie. Elle est diplômée de l'Institut de Gemmologie à Paris depuis 2004. En 2005, elle crée "Les Pierres de Julie" et se spécialise dans l'expertise de pierres précieuses et pierres fines.